Mort de François Terré, professeur de droit et académicien : « Il adorait transmettre aux jeunes»

Publié le 28 mai 2024 à 10:52

Celui qui a longtemps enseigné à Assas est mort ce 27 mai à 93 ans. François Terré avait marqué des générations d’étudiants en droit.

 

Coauteur du célèbre précis de droit obligations, communément appelé « le Terré », il était également coauteur du célèbre livre d'introduction générale au droit que tous les étudiants se doivent de lire en première année à l'université, à Assas comme à Nanterre, où il a enseigné.
Mais il était bien plus que ça.

 

Il a fortement influencé le droit privé

François Terré, mort ce lundi 27 mai, à l'âge de 93 ans, était membre de l'Académie des sciences morales et politiques, élu en 1995. Il aura durant toute sa carrière fortement influencé le droit privé français et fait l'admiration de générations d'étudiants passionnés. Né le 23 juillet 1930, ce juriste était agrégé de droit privé, docteur en droit et licencié ès lettres. Il commence sa carrière comme avocat à la cour d'appel de Paris (1954-1957). Mais c'est vers l'enseignement qu'il se tourne. Après avoir été chargé de cours à la faculté de droit de Strasbourg (1955-1957) et obtenu l'agrégation de droit, il est détaché à la faculté de droit du Cambodge de 1957 à 1959. Il enseigne ensuite comme professeur à la faculté de droit de Strasbourg (1959-1963), de Lille (1963-1968), de Nanterre (1968-1969), puis de Paris 2 Panthéon-Assas à partir de 1969, dont il devient professeur émérite en 1999.

 

Conseiller du garde des Sceaux

François Terré a également exercé la fonction de conseiller technique au cabinet de Jean Foyer (1960-1967), ministre de la Coopération (1960-1962), puis garde des Sceaux (1962-1967). Il a été membre de la commission de réforme du code de procédure civile (1965-1975). Il a également publié un avant-projet de réforme du droit des contrats (2013). Il présidait l'Association française de philosophie du droit depuis 1983 et dirigeait les Archives de philosophie du droit depuis cette même date. La liste de ses ouvrages est impressionnante. Citons en particulier Introduction générale au droit (1991), constamment réédité, Réflexions sur la loi bioéthique en 2012, et Le dictionnaire insolite du droit en 2016. Enfin, il était notamment commandeur de la Légion d'honneur, chevalier de l'ordre national du Mérite, commandeur de l'ordre des Palmes académiques et commandeur de l'ordre du Phénix.

 

 

Source : Le Figaro étudiant

 

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.