Inauguration du Tribunal de Première Instance de Bingerville : Un pas significatif vers une justice accessible

Publié le 6 mai 2024 à 14:10

Le 29 avril 2024, par le biais du Décret numéro 2024-250, le Tribunal de Première Instance de Bingerville a été officiellement établi, marquant ainsi un moment historique pour la justice ivoirienne. Cette décision fait suite à l'Arrêté numéro 149 du 2 mai 2024 du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l'homme, Monsieur Jean SANSAN KAMBILE.

Ce nouveau tribunal, fruit d'une longue attente, aura compétence sur la Commune de Bingerville, les villages de la sous-préfecture de Bingerville, ainsi qu'une partie de la commune de Cocody, délimitée par la voie Y4. Cette zone inclut plusieurs quartiers, tels que Bahouakoi, Koffakoi, Djorogobité 1 et 2, Génie 2000, Akouedo, Mbadon en amont, et Mpouto en aval.

Composé d'un Siège, d'un Parquet, d'un cabinet d'instruction et d'un Juge des Enfants, ce tribunal offrira une gamme complète de services judiciaires à la communauté locale. Cette initiative vient répondre à un besoin crucial en infrastructures judiciaires dans la région, permettant ainsi aux citoyens de Bingerville et des régions avoisinantes d'avoir accès à une justice de proximité et de qualité.

L'une des raisons majeures derrière la création de ce tribunal est la résolution des nombreux litiges fonciers récurrents dans la commune de Bingerville. En effet, ces conflits ont longtemps entravé le développement et la paix sociale dans la région. La mise en place de cette nouvelle institution judiciaire permettra de traiter plus efficacement ces litiges, offrant ainsi aux citoyens une solution rapide et équitable à leurs différends.

En conclusion, l'ouverture du Tribunal de Première Instance de Bingerville marque un pas significatif vers une justice plus accessible, équitable et efficace pour les habitants de la région. Cette initiative reflète l'engagement du gouvernement ivoirien à renforcer l'État de droit et à garantir les droits fondamentaux de tous les citoyens.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.