''Raconte-moi'' - Jour 6 : Enfin le début des cours : Plongée captivante dans ma Licence 1 et ses aventures inoubliables

Publié le 23 septembre 2023 à 14:23

Après mon retour à Abidjan, l'attente de plus d'un mois avant le début des cours dans ma nouvelle université ne m'a guère troublé. J'avais mes précieux cours de Bouaké pour me sustenter intellectuellement en attendant ce moment tant attendu.

 

Enfin, mi-mai, les cloches de la rentrée ont résonné dans l'enceinte de la prestigieuse fac de droit de Cocody. C'était une symphonie accueillante, mélangeant la nostalgie des retrouvailles avec d'anciens amis du lycée et l'excitation de rencontrer de nouveaux visages, dont Kevin, mon fidèle condisciple de Bouaké. Les murs chargés d'histoire semblaient s'animer de mille récits et de promesses académiques.

 

Alors que les cours prenaient forme, je me suis senti immédiatement à l'aise, comme si j'étais de retour à la maison. Les premiers jours de classe se sont avérés être plus une séance de révision pour moi, ayant déjà arpenté ces sentiers à Bouaké.

 

Pourtant, tout était différent cette fois-ci. À Bouaké, mon université était à deux pas de chez moi, et le transport était un souci mineur. À Abidjan, en revanche, je devais défier l'aube dès 04h30 pour espérer arriver à temps à l'université, dans une danse labyrinthique avec les embouteillages. Cela avait du sens pour moi, car j'aimais m'installer en salle bien avant le début des cours, me donnant une heure et demie pour me plonger dans le chapitre qui serait dévoilé ce jour-là.

 

Dès la première année de Licence, mon talent pédagogique s'est épanoui. J'ai commencé à expliquer avec enthousiasme certains passages complexes à mes camarades de classe, transformant notre salle de cours en un véritable sanctuaire d'apprentissage et d'échange.

 

La Licence 1 en droit était comme une boîte de chocolats débordant de saveurs variées. Parmi les délices intellectuels se trouvaient un éventail captivant de matières : Introduction au Droit, Histoire des Institutions, Droit Constitutionnel, Droit des Obligations, et bien d'autres. Chaque matière ajoutait une nouvelle dimension à mon amour grandissant pour cette filière.

 

Dans ce tourbillon d'expériences, je tissais des liens solides avec mes professeurs. Leurs conseils étaient précieux, et leur correction minutieuse de mes devoirs personnels m'a permis de tracer ma voie vers l'amélioration continue.

 

La Licence 1 n'était pas simplement une étape académique, c'était une opportunité de forger des compétences solides, même si principalement théoriques à ce stade, dans une multitude de domaines juridiques. Chaque exposé, chaque séminaire, chaque débat étaient des pierres angulaires de ma croissance intellectuelle.

 

L'université n'était plus seulement un lieu d'études, mais un terrain de découverte de soi, de connexion avec d'autres esprits curieux et de construction d'une base solide pour mon avenir juridique. Et tandis que la Licence 1 semblait être le début, elle a insufflé en moi une passion et un désir insatiable de plonger toujours plus profondément dans les mystères du droit.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.