''Raconte-moi'' - Jour 5 : Une Aventure Éclairante à Bouaké et les Prémices d'un Nouveau Chapitre Excitant

Publié le 9 septembre 2023 à 10:19

Armé d'une confiance renouvelée, je m'engage une fois de plus sur la route en direction de Bouaké. Mon objectif est clair : ne pas laisser les cours m'échapper, car le tempo académique s'est déjà mis en marche pendant mon absence.

 

Les contours d'une nouvelle aventure se dessinent devant moi, teintés d'incertitude quant aux résultats. Dès mon arrivée à Bouaké, je me plonge immédiatement dans les cours en attendant fiévreusement les conclusions de ma réclamation, condition préalable à mon inscription définitive.

 

Les noms de Kevin et Grâce s'inscrivent dans mon récit, de nouvelles âmes qui croisent ma route. Cette aventure, elle, se transforme en une toile captivante, où le droit prend vie de la manière dont je l'imaginais. Les professeurs, véritables conteurs de cette discipline, transforment des concepts complexes en récits fluides, faisant naître en moi le sentiment d'être destiné à cette voie.

 

Un mois s'écoule, chargé d'enseignements mais toujours sans le dénouement espéré. Mon optimisme vacille, mon assurance fléchit, mais les bancs de l'université demeurent mon refuge. Malgré l'absence de réponse, chaque cours de droit réaffirme que chaque effort en valait la peine. Les jours défilent, de février à avril, avec ma routine quotidienne de visite du site, ancrée dans l'espoir.

 

Pourtant, face à ce silence persistant, je décide enfin de mener l'enquête. Décision prise, je me dirige vers les rouages administratifs de l'université. Les administrateurs, avec leur sagesse sereine, me conseillent la patience, laissant entendre que la réponse se profile à l'horizon, à mesure que les cours magistraux laissent place aux travaux dirigés.

 

Les semaines passent, et je laisse le site en suspens, jusqu'à une nuit de mi-avril. 03h26 s'affiche sur l'horloge, et je décide de vérifier. Là, l'écran dévoile enfin les résultats tant attendus. L'anxiété se mêle à la confiance. Un clic, et les mots qui s'affichent révèlent une victoire : "Félicitations, Kouassi Kouamé Luc Denis Junior, vous êtes orienté à la faculté de Droit à l'université Félix Houphouët Boigny de Cocody".

 

Un cri de triomphe, un saut de joie. Les larmes coulent. Le nom de l'université importe moins que le triomphe de la faculté. Dans un élan d'euphorie, j'appelle ma mère, peu importe l'heure, laissant éclater notre joie à travers les ondes.

 

À travers les confettis virtuels, ma mère, d'une voix tremblante de fierté, me fait réaliser une vérité inattendue : je dois retourner à Abidjan. Mon incompréhension initiale cède la place à la compréhension, mais peu importe la ville, l'évidence est claire : je suis enfin dans la faculté de droit.

 

Le rideau tombe sur cette aventure éclair à Bouaké une semaine plus tard. Mes bagages sont prêts, et Abidjan m'appelle de nouveau. Le prologue de cette nouvelle saga passionnante s'ouvre devant moi. Les pages vierges de mon futur attendent d'être remplies, chaque ligne un pas de plus vers la réalisation de mes rêves.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.